La pratique en sculpture d'Annie Charland Thibodeau se développe autour d'une exploration du potentiel performatif de la monumentalité et de la matérialité des objets : ses installations invitent au déplacement en leur sein, font écho à leur environnement d'accueil (lumière, architecture, paysage) et se dévoilent au rythme de ceux qui les habitent.

 

Sa méthodologie de recherche prend ancrage dans des expéditions de repérage de carrières de pierre abandonnées et actives, le collectionnement et la re-présentation de matériaux à la forte charge monumentale (calcaire, granit, marbre). Se matérialisent des propositions qui, malgré leur stature imposante, sont surtout douées du pouvoir d’activer notre rapport à l’espace, de nous ouvrir comme de nous révéler à notre environnement ; des propositions monumentales momentanées, modulables et équivoques. Elles prennent la forme d'intervalles contemplatifs qui lui permettent d'aborder des concepts abstraits tels que le temps et la spatialité.      

Cet arc de recherche s'intéresse au processus entier d'édification du monument : de la trace pérenne de l'extraction rocheuse jusqu'à la longévité des sites mémoriels. Il réoriente notre attention de l'objet à sa présence.

Annie vit et travaille à Québec où elle a suivi une formation en sculpture. Elle détient également une maîtrise en arts performatifs de la Iceland University of the Arts / Listaháskóli Íslands. Son travail a été présenté au sein de divers événements et expositions individuelles au Québec, notamment au centre Bang, au centre Regart, chez Axenéo7, chez Circa art actuel et au Musée des beaux-arts de Sherbrooke. En outre, elle a pris part à des résidences d’artistes et présenté son travail à l’étranger : en Irlande, en Italie, en Islande et en Slovénie. 

                                                                               –

Annie Charland Thibodeau lives and works in Quebec (Canada). Her work has been presented in solo exhibitions in various Artist-run centres and institutions in Quebec —notably CIRCA art actuel (2020), Centre Bang (2016; 2022), the Sherbrooke Museum of Fine Arts (2018)— and abroad, as she participated in residency programs and festivals in Ireland, Italy, Iceland, and Slovenia.

 

Her practice in sculpture develops around the performative potential of monumentality. Her installations echo their environments (light, architecture, landscape) and offer sensorial reflections to audiences. Engaging an artistic practice-as-research methodology, her expeditions to abandoned and active stone quarries have resulted in the collection and re-presentation of materials that convey strong monumental charges (limestone, granite, marble) for the witness. In spite of their imposing statures, her sculptures are endowed with the power to activate consideration of human relationships to space. These monuments enact momentary, modular, and equivocal proposals through which she interrogates abstract concepts like time and spatiality.